Un CMS facile à utiliser pour se distinguer en ligne

  • janvier 18, 2020

Une fois en ligne, beaucoup de sites Web ne reçoivent que peu de mises à jour logicielles ou de sécurité, voire pas du tout. Ils sont dès lors très vite obsolètes et leur sécurité laisse souvent à désirer. Pour les organismes publics et les entreprises qui gèrent plus d’un site Web, ce suivi est encore plus dur à assurer. À moins qu’ils choisissent un Content Management System (CMS, français : système de gestion du contenu) qui leur permet de créer tous leurs sites Web selon une charte graphique uniforme et qui réalise automatiquement les mises à jour techniques de ces sites par le biais d’une plateforme centrale. D’un côté, il vous permet une plus grande homogénéité de votre image de marque, et de l’autre, il vous permet de gagner énormément de temps et de prévoir efficacement les coûts. Bloovi s’est entretenu avec Wouters Rummens, directeur de compte chez Paddle. Sur demande du gouvernement flamand, cette entreprise de SaaS (Software as a Service, français : logiciel en tant que service) a élaboré un CMS permettant de garantir l’uniformité des différents sites Web. Nous leur avons demandé pourquoi un tel système constitue un must pour un grand nombre d’entreprises qui possèdent plusieurs marques et/ou sites Web.

Ne pas jeter tous les contenus dans le même site Web

Il est à n’en pas douter que beaucoup d’organisations et d’entreprises se retrouvent dans la situation pénible dont le gouvernement flamand tentait de se sortir il y a quelques années de cela : une montagne de sites Web entremêlés et entre lesquels la charte graphique variait tellement qu’il n’était depuis longtemps plus question d’homogénéité ou d’uniformité. « En plus, nous avons remarqué que beaucoup des contenus de ces sites Web n’étaient plus à jour. Avec le mouvement du personnel, les nouveaux collègues ne savaient plus comment modifier le site Web, ou c’était tout simplement devenu trop compliqué. Morale de l’histoire : plus les sites Web sont nombreux, plus leur mise à jour prend du temps. »

Dans le cas du gouvernement flamand, il était clair que la situation nécessitait une approche harmonisée : non seulement visuelle, avec une charte graphique numérique propre au gouvernement afin que les citoyens le distinguent plus facilement, mais aussi en ce qui concerne les mises à jour techniques et l’assistance. « Regrouper tout le contenu en un seul site Web ne paraissait pas très réaliste », explique M. Rummens. « Pour certains, cette solution peut paraître idéale, mais lorsque l’on fourre tout dans un seul site Web, on tombe très vite sur des conflits, en particulier des problèmes structurels au sein des organisations. Le grand avantage du travail avec plusieurs sites Web séparés sur une plateforme centrale est que chaque département peut encore s’exprimer grâce au contenu. »

La convivialité avant tout

En 2013, sur demande du gouvernement flamand, Paddle a commencé à développer un Content Management System open source sous Drupal. Étant donné que l’accent était mis sur la convivialité du site Web, les concepteurs ont véritablement impliqué les futurs utilisateurs dans le processus de développement. « Notre intention était de permettre à des personnes sans connaissances techniques, mais plutôt avec un profil lié au marketing ou à la communication, de construire eux-mêmes un site Web, d’en réaliser la maintenance, ainsi que d’y ajouter de nouvelles fonctionnalités. Aujourd’hui, quatre ans plus tard, nous pouvons dire que c’est un succès total. »

Étant donné que la charte graphique du gouvernement et les mises à jour techniques sont gérées de manière harmonisée, les administrateurs individuels des sites n’ont plus besoin d’y prêter attention. « Grâce à cette solution, des personnes sans bagage HTML ou technique prennent désormais plaisir à collaborer sur le site. Elles ont toutes les capacités requises pour créer des pages elles-mêmes sur leurs propres sites, ainsi que pour gérer ces dernières. Certaines le font avec une équipe de rédaction, d’autres sans, car le système permet l’attribution de plusieurs niveaux d’utilisateurs. »

Le cocktail parfait

« Lors du choix d’une plateforme CMS évolutive comme la nôtre, chacun se fixe des priorités différentes. Pour un responsable marketing, c’est la cohérence de l’image de marque qui prime. Le responsable informatique considérera quant à lui que les mises à jour mensuelles avec les nouveaux développements et les mises à jour de sécurité ainsi que la prévisibilité des coûts sont d’une importance primordiale. Enfin, d’autres mettront la rapidité, la convivialité et le gain de temps au premier plan. En combinant ces ingrédients en un seul système, on obtient un cocktail parfait », souligne M. Rummens.

« Imaginez qu’une organisation gère plusieurs sites qui sont tous construits d’une manière différente. Dans ce cas, tout développement ou tout lien doit être implémenté individuellement pour chaque site. Grâce à notre concept, notre CMS continue de se développer et une entreprise ou organisation ne devra accomplir ce travail qu’une seule fois. »

« Toutes les quatre semaines, nous lançons une mise à jour afin que chaque site Web qui est géré à partir de la plateforme centrale soit constamment à jour d’un point de vue technique. Dès que nous ajoutons de nouvelles fonctionnalités, des corrections de bugs et des mises à jour de sécurité, ces dernières sont immédiatement disponibles pour les centaines de sites qui sont liés à la plateforme. De cette façon, on construit une communauté open source en interne, qui peut s’avérer très précieuse. Nous prévoyons toutefois d’instaurer une gestion des accès afin d’éviter les problèmes liés à l’accès lorsqu’un collègue quitte l’organisation. »

Communauté open source

Aujourd’hui, plus de 300 sites Web et pas moins de 1 800 utilisateurs ont accès au Content Management System de Paddle. Ces sites et leurs utilisateurs proviennent actuellement en majorité du secteur public ainsi que de l’enseignement, mais Paddle veut également faire des étincelles sur le marché des entreprises.

« Dans le cadre du Web Summit de Lisbonne, nous avons une fois de plus pu constater qu’un grand nombre d’entreprises éprouvent des difficultés à harmoniser leur charte graphique entre différents sites Web », explique Wouter Rummens. « Les entreprises qui comprennent être bloquées dans une telle situation lancent un appel à l’aide. Elles constatent qu’une charte graphique uniforme et un site Web à jour à croissance constante aident à homogénéiser l’image de marque ainsi qu’à améliorer la visibilité en ligne. »

« Notre CMS est toujours centralisé, mais nous définissons le thème visuel de chaque nouveau site Web au préalable. Ces thèmes définissent la conception visuelle de chaque site et peuvent être mis à jour de manière centralisée. Chaque site peut mettre son contenu à jour comme bon lui semble sans mettre en péril la charte graphique qui lui est propre. C’est ce qui fait que notre produit est unique sur le marché. »

Vous voulez en savoir plus sur la manière dont vous pouvez assurer l’homogénéité entre plusieurs sites Web ? Alors, rendez-vous vite sur le site Web de Paddle et inscrivez-vous sans engagement pour plus d’informations.

Première publication sur le site de Bloovi le 13/11/2017 ​: lien.